Le Programme de Perte de Poids Allurion

Ballon Allurion et les outils connectés

De nombreuses études ont montré que les personnes souffrant de surpoids et d’obésité pouvaient améliorer leur état de santé de manière significative en perdant du poids, et ce, dès les premiers kilos perdus. En effet, après une perte de poids de seulement 5 %, les risques de survenue du diabète de type 2 sont largement diminués, tandis que chez les personnes déjà diabétiques les troubles glycémiques sont fortement réduits et la qualité de vie améliorée. En plus des avantages listés ci-dessus, on remarque aussi généralement une amélioration de la tension artérielle, une diminution du risque de troubles cardiovasculaires et une diminution des douleurs articulaires. Perdre du poids apporte donc des bénéfices incontestables pour la santé !
 

Un programme de perte de poids scientifiquement prouvé

Le Programme Allurion a été testé cliniquement et a su prouver son efficacité auprès de patients souffrants de diabète de type 2 et de prédiabète. En effet, le programme a permis à ces personnes de soigner leur diabète en diminuant leur glycémie (taux de sucre dans le sang) en dessous des seuils pathologiques. Le Programme Allurion – qui ne nécessite aucune procédure compliquée ou démarche administrative – est basé sur une innovation de dernière génération : le Ballon Gastrique sous forme de pilule à avaler. Ce procédé – très facile à mettre en œuvre – offre aux professionnels de santé la possibilité de prendre en charge rapidement et facilement leurs patients atteints de diabète et de prédiabète.


Quels sont les principaux résultats de l’étude clinique ?

Les données publiées ont montré que le Ballon Gastrique Allurion est une solution efficace pour traiter et soigner le diabète de type 2 et le prédiabète. 

L’étude clinique incluait 226 patients ayant suivi notre programme de perte de poids. Tous les patients inclus dans l’essai étaient diagnostiqués comme diabétiques avérés, ou comme prédiabétiques, c’est à-dire à fort risque de développer un diabète dans les années à venir. En moyenne, les patients ont perdu 17,7 kg (soit 16,2 % de leur poids initial) en 4 mois seulement.

Durant l’étude, les chercheurs ont mesuré l’hémoglobine glyquée. Appelée aussi « HbA1c », elle permet de suivre l’évolution de la glycémie au cours du temps (plus les chiffres des résultats sont bas, mieux c’est). L’hémoglobine glyquée est un meilleur indicateur que la mesure de la glycémie prise de de manière ponctuelle (avec un glucomètre). 

Au début de l’étude, tous les patients avaient des taux très élevés d’HbA1c, permettant ainsi de confirmer le diagnostic de diabète ou de prédiabète.

Après avoir suivi le Programme Allurion, les mesures d’HbA1c ont été prises à nouveau chez tous les patients. Les patients diabétiques ont vu leur taux d’hémoglobine glyquée passer de 7,0 % (±0,6 %) à 5,5 % (±1,1 %), et pour les patients prédiabétiques les taux ont chuté de 6,0 % (±0,2 %) à 4,9 % (±0,7 %). On constate donc une diminution moyenne de 18 % à 21 % – en valeur absolue – des taux d’HbA1c (ou de 1,1 % à 1,5 % si l’on considère les points de pourcentage). Cette baisse, largement significative, signifie que les patients des deux groupes ont bénéficié – grâce au Ballon Gastrique Allurion – d’une rémission complète de leur diabète et de leur prédiabète à la fin de cet essai. En seulement 4 mois, leur hémoglobine glyquée est descendue sous les niveaux trouvés chez les personnes non-diabétiques.
 

Quelle est la différence avec les procédés bariatriques ?

La plupart des études scientifiques ont montré que les procédés de chirurgie bariatrique permettent une perte de poids moyenne d’environ 15 kg et amènent à une rémission du diabète de type 2 chez les diabétiques. La rémission est plus importante quand la perte de poids est mise en place au plus tôt après l’annonce du diagnostic de diabète.

Les résultats révolutionnaires du Programme Allurion – basé sur ces précédentes études – montrent qu’un changement des habitudes de vie, couplé au Ballon Allurion (anciennement appelé Ballon Elipse), améliore très fortement la santé des patients.
 

Healthy Meal


Le maintien d’un mode de vie sain et la diminution du surpoids sont des conditions primordiales pour que ces bénéfices sur la santé soient pérennes. En effet, les dernières données issues de nos études cliniques ont montré que le Programme Allurion a permis à nos patients de maintenir, un an après, leur niveau de perte de poids à plus 95 % !

Dans un monde ancré dans la culture du médicament ou de la chirurgie lourde, notre programme Allurion se veut résolument disruptif : il est notamment composé d’outils numériques innovants (plateforme et suivi en ligne), du Ballon Gastrique temporaire et non invasif, ainsi que d’un protocole d’aide au changement des habitudes de vie.
 

Pourquoi est-ce si important de soigner le diabète et le surpoids ?

La France compte plus de 4 millions de cas de diabète (type 2) et près de 10 millions de personnes sont à risque de développer cette maladie (prédiabète). En l’an 2000, on en comptait 4 fois moins !

Parce qu’elles vivent la plupart du temps avec la maladie sans le savoir, les personnes diabétiques présentent de forts risques de développer des complications graves (amputations, mort prématurée, perte de vue, hospitalisations ou encore dépression). En effet, quand le diagnostic tombe, la maladie est déjà installée depuis plusieurs années, car les signes avant-coureurs sont rares. C’est pourquoi la prévention primaire (avant l’arrivée de la maladie) et la prévention secondaire (après le premier diagnostic) sont si importantes. 

Cette maladie n’épargne personne et touche toutes les couches de la population en France et en Europe. Le nombre de personnes diagnostiquées ne cesse de croître d’année en année, et les patients sont aussi de plus en plus jeunes.

Les soins apportés aux 15 % de Français atteints de diabète et pré diabète (mais aussi aux personnes en surpoids) ont un fort impact sur l’économie. Le diabète de type 2 est d’ailleurs l’affection de longue durée (ALD) qui pèse le plus dans le budget de l’Assurance Maladie (environ 10 % du budget total).

Nous avons donc besoin de traitements efficaces et peu coûteux pour améliorer la santé et les conditions de vie des patients, et diminuer de surcroît les dépenses de santé lié à ce mal de siècle. La perte de poids est un des moyens les plus efficaces et les plus pratiqués pour soigner le diabète. C’est pourquoi, il est urgent de développer de nouvelles approches innovantes permettant de perdre du poids rapidement et sainement. 

On l’a vu, les bénéfices santé de la perte de poids démarrent dès 5 % de perte et augmentent ensuite de manière proportionnelle à la « quantité » de poids perdu. Une perte de poids de 7 % peut vraiment faire la différence dans le développement d’un diabète… ou dans son évitement ! Pour les personnes qui sont sur le point de développer un diabète, une perte de 7 à 8 % du poids corporel leur permettrait d’éviter littéralement la maladie.

La communauté médicale peut se réjouir de tels résultats puisqu’avec peu de moyens, un pas de géant peut être fait pour la santé et le bien-être de leurs patients. Aussi, n’oublions pas que l’obésité a un impact très important sur la santé avec plus de 200 types de complications possibles. Une perte de poids apporte aussi – au-delà des bénéfices médicaux – des bienfaits non-négligeables sur la qualité de vie des patients.
 

Quand seront officiellement publiées les données de l’étude ?

À ce jour, les résultats avant-gardistes de notre programme ont été revus par les pairs (processus obligatoire pour la publication des résultats d’études scientifiques dans les revues spécialisées) et publiés. Nos données ont d’ailleurs été sélectionnées par un panel d’experts et ont été présentées officiellement à la TOS Week 2021 (The Obesity Society).
 

Quelle est la différence entre le diabète de type 1 et de type 2 ?

Les données collectées n’incluent que des personnes diagnostiquées ou à risque de diabète de type 2.

Il existe en effet deux types de diabète : le type 1 et le type 2. Les symptômes sont identiques et mènent généralement aux mêmes complications. Environ 90 % des diabètes diagnostiqués sont des diabètes de type 2. Cependant, malgré ces similitudes, ce sont bien deux maladies à part entière. 

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui entraîne une impossibilité pour le corps de sécréter de l’insuline (une hormone nécessaire à la régulation de la glycémie). Les cellules responsables de la fabrication de l’insuline ne « fonctionnent plus », en quelque sorte. On parle aussi de diabète insulinodépendant (DID).

Le diabète de type 2 est une maladie métabolique dans laquelle le corps produit bien de l’insuline, mais son utilisation est fortement limitée, le corps ne répondant plus de façon optimale à cette hormone. C’est ce qu’on appelle la « résistance à l’insuline », l’organisme ne peut plus utiliser correctement le glucose sanguin, ce qui entraîne alors une hyperglycémie chronique et toutes les complications associées à ce sang « trop sucré ». On parle aussi de diabète non insulinodépendant (DNID) car l’insuline est présente, mais mal utilisée.

Un mauvais suivi de la glycémie ou des taux glycémiques trop élevés peuvent amener – pour les deux types de diabète – à des complications à court et à long terme.
 

Comment peut-on prévenir le diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 est une maladie multifactorielle. Il est donc difficile de trouver un seul « coupable ». Alors que certains facteurs ne peuvent pas être modifiés, nous avons, pour d’autres, quelques leviers d’action. Il existe en effet des choix de mode de vie et des habitudes qui peuvent prévenir ou limiter l’apparition du diabète de type 2 et du pré diabète. La première chose à faire et de regarder si vous êtes une personne à risque en faisant le test (8 questions) sur le site de La Fédération Françaises des Diabétiques (FFD).

L’alimentation est une des meilleures façons de prévenir le diabète. Il est généralement recommandé de consommer chaque jour des aliments sains et variés comme les fruits frais, les légumes, les protéines maigres, les céréales complètes ou les graisses végétales riches en oméga 3. Les calories doivent aussi être limitées, ainsi que la consommation d’alcool, de sucreries et de produits ultra transformés. Le régime « diabétique » est un régime plus équilibré que jamais. On a coutume de dire « qu’un diabétique devrait manger comme tout le monde, et que tout le monde devrait manger comme un diabétique ».

L’activité physique est un autre moyen de prévenir le diabète. Selon l’OMS, nous devrions pratiquer une activité modérée au moins 150 minutes par semaine (ou 75 minutes d’exercices intenses), soit environ 30 minutes de sport, au moins cinq jours par semaine. 

Le maintien ou la recherche d’un poids corporel sain est aussi un moyen simple pour prévenir l’apparition du diabète de type 2. La gestion du poids est d’ailleurs considérée comme le levier thérapeutique le plus important par les personnes qui souffrent d’obésité ou de diabète.
 

Est-ce que le Ballon Allurion est aussi invasif que l’anneau gastrique ?

Le Ballon Gastrique Allurion est placé en seulement 15 minutes lors d’une simple consultation médicale. Pris sous la forme d’une pilule à avaler, il ne nécessite aucune anesthésie, endoscopie ou intervention chirurgicale.
 

Testimonial Video


Le Ballon Gastrique Allurion (anciennement appelé Ballon Elipse) fournit au patient une alternative aux chirurgies de perte de poids standards (comme l’anneau, la sleeve ou le by-pass). Néanmoins, le Ballon Gastrique Allurion n’a pas vocation à remplacer ce genre de chirurgies. Il faut plutôt le considérer comme un ballon gastrique temporaire à utiliser en première intention, ou pour celles et ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent pas faire de chirurgie gastrique (ou bariatrique).

La chirurgie bariatrique réduisant la taille de l’estomac est très efficace, mais est aussi fortement risquée pour les personnes obèses (à cause de l’anesthésie). Les personnes qui souhaitent faire une chirurgie subissent aussi une longue période de préparation physique et psychologique (qui peut durer jusqu’à un an). Sans oublier que ce  type de protocole coûte cher et qu’il faut souvent attendre plusieurs années (listes d’attente) avant de pouvoir prétendre à la chirurgie.

Pour les personnes qui souhaitent une perte de poids rapide, efficace et durable, la pilule-ballon d’Allurion permet d’agir sans délai. Elle est idéale pour les personnes qui cherchent une alternative à la chirurgie bariatrique, ou pour les personnes qui ont constaté que le régime alimentaire et l'exercice physique seuls ne sont pas efficaces.
 

Comment trouver un centre qui pratique le Ballon Gastrique Allurion près de chez moi ?

Contactez-nous directement via notre site internet pour que nous vous orientions vers le centre Allurion le plus proche de chez vous. N’hésitez pas à nous demander de la documentation pour en savoir plus sur les bénéfices et les avantages de notre programme de perte de poids basé sur la technologie du Ballon Gastrique Allurion.